Partagez | 
 

 Un nouveau Regard.

Aller en bas 
AuteurMessage
Hugo 'Ugh' Weiss
Petit Panda & Admin
Petit Panda & Admin
avatar

Messages : 332
Age : 22

Fiche d'identité
• Pouvoir: Mémoire Photographique

MessageSujet: Un nouveau Regard.    Lun 9 Juin - 17:04


Un nouveau Regard
Hugo Weiss & Shadiya Azaïs.


C'était une belle journée, le soleil nous faisait cadeau de sa chaleur, pas trop chaud ni trop froid. Je m'était assis sur un petit banc de bois blanc, question de profiter de ce soleil. C'était ma première journée à l'académie du coup j'hésitait à rentrer dans l'établissement, ces grandes porte de bois ne m'attirait guère, surtout qu'il y avait une foule qui se promenait un peu partout autour de moi, c'était ça le problème, non pas que j'ai peur des gens loin de là, mais j'suis un zombie quoi, j'ai une démarche à faire réveiller les morts, sans mauvais jeu de mots bien sur. Les alentours était bien trop habité pour que je me lève sans attirer les regards, des étudiant était plus loin par dizaines, profitant de la chaleur du soleil eux-aussi, certain était étendu sur le sol espérant bronzer un tant soit peu, tandis que d'autre eux, lisait à l'ombre sur un grand arbre. Devais-je me levé sans me préoccuper d'eux ? Normalement je le ferais, sans aucun problème même, ce n'était pas mon style de rester ainsi accroupi sur un banc. Mais j'avais un pressentiment que si je ne faisais pas bonne impression, ça me collerais à la peau jusqu'à la fin. Après tout j'étudierais ici certes, mais je vais vivre ici aussi, je vais peut-être avoir des enfants aussi, m'enfin ça c'est si je trouve quelqu'un pour m'aimer, ce qui vas être assez dur si on considère mon visage et toutes ces veines atroces, sans compter mes cernes plus grosse que mon poing, et si jamais, au grand jamais elle m'apprécierais malgré ça, faut encore que je lui parle. Car ça c'est le plus dur, prononcer des mots. Depuis que j'était gamin j'essaye de prononcer quelque chose, mais ugh, était là seule chose que je pouvais dire. Vous voyez la honte ? Même pas capable de prononcer mon propre prénom.

Je m'était levé, épuiser de me parler à moi-même, je vais fît de mes défauts, je vais avancer vers ces portes, je vais les passer sans aucun problème et puis pour le reste on verra une fois que j'y serais. J'avance péniblement d'une démarche macabre, j'attire les regards, je m'y attendais, je les ignores, s'il veulent m'insulter qu'il le fasse, de toute façon c'est pas comme si je ne le savais pas déjà. Les portes était beaucoup plus loin que je croyais, me prendre du début comme ça c'était peut-être une mauvais idées, j'aurais dû m'approcher lentement à chaque fois, car là, j'était au milieu de l'entrée je ne pouvais rien faire à part continuer, si je voulais arrêter, bah c'était tanpis car je ne pouvais pas, c'est donc la tête haute que j'avais continué à avancer fixant droit  devant moi parce que j'avais peur de croiser le regard de quelqu'un. Chaque pas semblait comme un martyr, pas que j'avais mal, loin de là je suis insensible depuis ma naissance, sinon je ne me rappel pas le moment où je ne l'était pas, autrement dit, la douleur, je connais pas, ce qui m’éprouvait le plus à chaque pas c'était ces gens, il semblait se rapprocher de moi, peut-être était-ce mon imagination, mais je n'aimais mieux pas prendre de chance, je me rappel avoir tenté d'aller plus vite, le résultat avait été de m'aplatir face première sur le sol, me mordant la lèvre sur le coup. Je me relevais tant bien que mal, un léger filet de sang fuyait ma lèvre inférieure. Je ne l'avais pas remarquer sur le coup. Les portes était proche, elle devenait de plus en plus à porté de mon atteinte, j'allais enfin pouvoir fuir ces regards, ils me rende fou je le sens dans mes tripes.

J'agrippe une poignée dorée de la porte, elle était froide, aussi froide que ma main. C'était du métal pourtant et à cet chaleur j'aurais juré qu'elle aurait été chaude voire brûlante. Sur l'instant j'avais probablement parût étonné, mais qu'est-ce qu'on s'en fou malgré ça c'est qu'une poignée, pas besoin d'en faire un plat. Je tirais donc la poignée, m'engouffrant dans la petite fente que je venais de créer à l'instant. L'air intérieur était froid, c'était peut-être le pourquoi que la poignée l'était aussi. Je regardais autour de moi, j'était dans un grand hall, pour ne pas dire énorme, des mosaïques ornait les murs, des visages de gens, des humains qui ressemblait à des animaux, d'autre semblait beaucoup plus pâles que d'autre, des démons et des anges. Je n'aurai jamais cru qu'ils existait, si jamais c'était le cas je veux rencontrer ces êtres de légende. Je m'avance de quelque pas encore une fois, j'avais vu des banc le long des murs et j'allais en profiter pour m'asseoir un peu, pas que rester debout me fatiguait, c'est surtout le fait d'avoir l'air de, d'avoir de moi quoi, un machin qui tient à peine debout, c'est pas génial, génial. Je fixait les gens qui passait devant moi, ils ne semblaient pas me remarquer, ils entraient et sortaient. J'aimerais être comme eux, ils n'avait pas besoin de se soucier de ces détails comme j'ai besoin de me soucié. Après tout eux, ils marchaient comme il le faut. Une certaine élève avait retenue mon attention, elle ressemblait à un animal qu'il y avait sur le mur. De petites oreilles pointu sortait de sa longue coiffure. Elle était magnifique, un cri attirait mon attention de nouveau, cette fois-ci vers trois élèves, un d'eux avait disparut subitement, comment avait-il fait ? Les deux autres par-contre riait de bon coeur, pourquoi n'étaient-il pas étonnés ? Leur ami venait tout de même de disparaître devant eux ! J'avais l'impression que plusieurs chose qui m'échappait était chose coutume ici. C'était fascinant, j'avais envie d'en savoir plus, si seulement je n'était pas moi, si seulement je pouvais m'avancer vers eux, leur poser les question que j'aimerais leur demander. Mais bon j'était ce que j'était, je ne pouvais rien y faire. Je continuais de les fixait lorsqu'une main toucha mon épaule, mentalement j'avais sursauté criant de toute mes forces demandant pourquoi on me surprend comme ça, tandis que physiquement, mon corps ne réagit même pas, je me tournais vers la personne qui m'avait touché l'épaule la fixa de mon regard vide.







Dernière édition par Hugo 'Ugh' Weiss le Sam 28 Mai - 23:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un nouveau Regard.    Mar 10 Juin - 10:02



Un nouveau Regard

♕ Shadiya & Hugo ♕


Shadiya se tenait debout face au bureau d'un de ses professeurs. Elle était droite, la tête haute, mais surtout très excitée. Les autres élèves auraient certainement eu peur de se faire ainsi convoquer en dehors des heures de cours, mais pas l'androïde. Elle savait qu'elle n'avait rien fait de mal et que, si elle avait été appelée, c'était soit pour être félicitée soit pour se voir confier une tâche. Et pour les félicitations, elle savait que c'était mort. Disons qu'elle et les cours, c'était pas trop ça... Mais bon, c'était pas facile de s'occuper des élèves, de s'amuser et d'étudier en même temps, 'faut pas la blâmer !

Mais donc, ça voulait dire qu'elle allait devoir faire quelque chose. Souvent, il s'agissait de rendre un livre à la bibliothèque, d'aller chercher du matériel dans telle ou telle salle, d'aller faire des photocopies ou de ranger la classe. Oui, vous l'aurez remarqué, Shadiya était souvent considérée comme une larbine, mais elle ne s'en plaignait jamais. Tant qu'elle pouvait aider... Mais si ça se trouvait, cette fois, elle allait pouvoir faire quelque chose d'important ! Genre sauver le chat d'un élève coincé dans un arbre, ou bien aller aider à préparer la bouffe à la cantine, ou bien...

« Écoute, Shadiya... »

Elle revint subitement à la réalité et retint son souffle. Le professeur se leva lentement de sa chaise et alla ouvrir la porte de la classe avant de revenir s'asseoir. Étrangement, on aurait dit qu'il avait une sorte... d'appréhension... En effet, il hésitait à expliquer à l'androïde pourquoi elle était là et il chipotait nerveusement avec un stylo. Mais finalement, il se jeta à l'eau et, soupirant, lui lâcha :

« On a un nouvel élève. »

Shadiya relâcha la pression accumulée d'un petit cri aigu, un vrai squeal de fangirl. C'était presque toujours elle qui accueillait les nouveaux élèves et cette tâche était sa préférée. Elle se précipita vers la porte - heureusement que le prof' l'avait ouverte - et se rua dans le couloir, direction l'entrée de l'académie ! Comment serait-il ? Quel âge aurait-il ? De quelle race serait-il ? Serait-il un intello, un cancre ? Serait-il content d'être aussi bien accueilli ? Tant de questions la taraudaient...

« C'est son premier jour, ne le brusque pas ! »

Elle entendit à peine le hurlement du professeur qui essayait tant bien que mal de la calmer depuis la porte de sa classe. Peine perdue, mon pauvre ami ! On ne calme pas Shadiya, on ne la calme jamais !

Elle descendit les escaliers quatre à quatre en faisant quand même attention de ne bousculer personne et ne s'arrêta qu'une fois à destination. Ce qui était bien quand on était un robot, c'est qu'on n'était jamais à bout de souffle. Certes, les androïdes respiraient - mais ce n'était qu'une illusion pour ne pas indisposer les autres élèves. Car si les différentes races qui peuplaient Another avaient quelque chose en commun, c'était bien ça : le plus basique des besoins. Sauf les androïdes.

Elle scruta les visages à la recherche du nouveau. Shadiya connaissait tout le monde ici, et il était rare qu'on ne la connaisse pas. Alors elle n'avait besoin d'aucune information pour trouver le nouvel arrivant. C'est alors qu'elle l'aperçut, assis sur l'un des bancs longeant le mur. Toute souriante, elle s'approcha de lui. Il n'avait pas l'air de l'avoir remarquée alors elle lui toucha doucement l'épaule pour attirer son attention. D'habitude, elle lui aurait fait un énorme câlin de bienvenue mais la dernière fois qu'elle avait fait ça, elle avait fichu la trouille à sa victime... La pauvre en était ressortie pratiquement traumatisée.

« Bienvenue chez nous ! Je suis Shadiya, une androïde ! Je suis venue t'accueillir ! »

Et elle lui offrit un de ses plus beaux sourires. Mais devant le peu de réaction qu'elle obtint, elle se dit qu'il faudrait peut-être se comporter plus calmement que d'ordinaire.

« Ne t'inquiète pas, tout ira bien maintenant que tu es ici ! Et si jamais tu as un problème, appelle-moi, d'accord ? »

Elle avait entendu dire qu'avant d'arriver à Another, les élèves vivaient d'horribles choses au milieu des humains... Elle ne savait pas ce qu'étaient ces "horribles choses" - et elle ne voulait pas le savoir - mais, quoi qu'il en soit, elle voulait faire comprendre à ses nouveaux amis qu'ils pourraient toujours compter sur elle. Mais elle ne savait pas trop comment s'occuper des zombies - il y en avait vraiment très peu à l'académie. Devait-elle se comporter comme d'habitude, distribuant des câlins et de la musique à tout-va ? Ou devait-elle être plus calme et discrète, comme avec cet étrange esprit qu'elle avait accueilli la semaine passée ?

« Comment tu t'appelles ? »

Elle avait beau être un peu perdue quant au comportement à adopter, il était de son devoir de mettre le nouveau à l'aise, zombie ou pas. Du coup, elle lui fit un sourire engageant. Elle n'osait pas s'asseoir à côté de lui de peur d'envahir son espace - certains démons, par exemple, détestaient ça.

© FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH SUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Hugo 'Ugh' Weiss
Petit Panda & Admin
Petit Panda & Admin
avatar

Messages : 332
Age : 22

Fiche d'identité
• Pouvoir: Mémoire Photographique

MessageSujet: Re: Un nouveau Regard.    Lun 30 Juin - 4:00


Un nouveau regard
Hugo Weiss & Shadiya Azaïs.


Une  demoiselle, c'était une demoiselle qui avait déposé sa petite main sur mon épaule, pourquoi avait-elle fait ça ? Et surtout depuis quand qu'une fille venait si près de moi, en fait le fait qu'elle soit une fille ne changeait pas au fait qu'il y avait peut de personnes qui m'approchait, mais elle m'intimidait, de par intimidé je voulais surtout faire allusion au fait que je ne pouvais pas lui parler, donc encore moi entretenir une conversation avec elle. J'arrêta un instant de penser pour me focaliser sur elle, comment elle était habillée, mais une chose attira mon regard, elle avait de long cheveux blanc, immaculé tel la neige qui couvrait ma fenêtre lors des hivers rude que j'avais lorsque j'était plus jeune. L'envie de tendre la main et de les caresser passa furtivement à mon esprit, je l'aurai bien fait mais la peur de créer un malaise me planait au dessus de la tête tel une épée de Damoclès, c'était la première fois qu'une fille était aussi proche de moi et pas question de toute faire planté. Cependant il y avait un moment que je craignais. Le moment fatidique, ou ma nature me rattraperait, le moment ou je serait triste, le moment ou elle m'adresseras la parole et que je ne pourrais lui répondre. Ma peur fût juste car elle m'adressa la parole d'une voix enjouée.


« Bienvenue chez nous ! Je suis Shadiya, une androïde ! Je suis venue t'accueillir ! »


Shadiya, c'était original comme nom. Pour ainsi dire c'était la première fois que je l'avais entendu. Une androïde, alors elle était un robot ? Elle avait été créée de toute pièce ? Donc elle n'était pas plus différente des autres comme moi je le suis. Elle était seulement au goût de son créateur. Mon regard baissa lentement fixant le corps de l'androïde du haut de ces sourcils jusqu'au bout de ces souliers. Ainsi rien sur elle n'était vivant, elle ne respirait même pas. Son corps fonctionnait-il comme le mien ? Devais-elle aussi aller au toilette ? Devait-elle aussi s'habillée ou était-elle toujours ainsi ?  Plein de question naissait dans mon cerveau, des questions qui malheureusement ne pourrait jamais être posées.


« Ne t'inquiète pas, tout ira bien maintenant que tu es ici ! Et si jamais tu as un problème, appelle-moi, d'accord ? »


L’appeler comment ? C'était ça le problème, je ne pouvais pas l'appeler. Je savais pertinemment que j'était en sécurité, de toute façon ce n'était pas comme si j'avais déjà été en danger. Je lui rendait son sourire, malgré le fait qu'elle soit de métal, elle me semblait si, humaine ! J'était littéralement fasciné par elle. Comme un nouveau jouait qu'on tendrait à un chien. J'ai envie de la touchée afin de voir si elle est aussi dur que le métal lui-même. Un silence s'immisçait entre nous, bien sur, je ne pouvais pas lui dire merci pour le message de bienvenu. Parcontre ce qui m'étonnais c'était qu'elle me donnait l'impression qu'elle voulait s'asseoir à mes cotés toute fois sans le vouloir en même, comme si elle trouvait ça, mal.


« Comment tu t'appelles ? »


Elle me fit relever le regard, me plongeant dans ces yeux rose. Encore une fois, je ne pouvais lui répondre. Je devais faire acte d'improvisation. Je devais trouver un moyen et vite de peur de la perdre, ou de la découragée. Je pouvais lui montré ma carte ! Elle avait presque tout les renseignement à mon sujet. Je me relevais face à elle. Je lui prit délicatement le poignet, il n'était pas comme je me l'aurai imaginer, contrairement à ce que je croyais il était doux et une sensation de délicatesse, moi qui croyais toucher un truc métallique et sans douceur, j'avais eu tort, j'eu même un rictus de culpabilité qui fit surface, je l'avais jugée sans même avec prit le temps de la connaître. Je déposa son poignet en face de ma poche avant de mon jeans. Réalisant que je n'avais qu'a sortir mon portefeuille et lui montré sans avoir à lui prendre le poignet je le relâcha, secouant la tête pour me réprimandé mentalement. Je sortit ma carte et lui tendis, elle aurait toute les informations qu'elle voulait avec celle-ci. Maintenant j'était devant elle, debout et je savais pas trop quoi faire de plus. Je patientait le temps qu'elle me remet ma carte afin de l'insérer de nouveau dans mon pantalon. Je regardais rapidement autour de moi afin de trouver un endroit plus agréable pour elle, car oui étonnamment j'essayais d'être le plus gentleman possible. J'avais rapidement aperçu une petite table avec un long fauteuil à trois place, ainsi qu'une table plus grand cette fois-ci entouré de deux fauteuil une place. J'optait pour le fauteuil trois place, pourquoi ? Tout simplement pour être plus proche d'elle, j'était curieux à propos de sa manière de fonctionné et quelque chose me disais que la conversation serait longue malgré le fait que je ne peux pas parler. Je lui prit la main cette fois-ci et lui envoya l'image du fauteuil à trois place. J'avais fait exprès de lui prendre la main, car j'aurais pu tout simplement m'y dirigé, mais je voulais lui prendre la main, elle était douce et chaude, tout le contraire de la mienne. Une fois arrivé sur le divan, je tentais de m'asseoir le mieux possible et ce sans me laissé tombé sur le fauteuil. J'attendis qu'elle m'ai rejoint à nouveau avant de lui tendre ma main devant elle l'incitant à la prendre de nouveau. Je lui enverrai une image d'une simple question qui en amènerait d'autre. Sur cette image on pouvait lire.  " Des questions à mon sujet ?" . Certes c'était moi le nouveau, mais je n'allais pas l'agacée avec toute mes questions absurde, au contraire je tâcherait de répondre au siennes du mieux que je pouvais.





HRP : Désolé pour le SUPER-MÉGA-RETARD-DE-LA-MORT-QUI-TUE, j'ai été extrêmement occupé ces temps-ci :x Pour la peine prochaine fois que j'te voit sur la cb, j't'envoie un gros baiser bien baveux ! ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hugo 'Ugh' Weiss
Petit Panda & Admin
Petit Panda & Admin
avatar

Messages : 332
Age : 22

Fiche d'identité
• Pouvoir: Mémoire Photographique

MessageSujet: Re: Un nouveau Regard.    Dim 29 Mai - 0:44

Rp Abandonné & Archivé en date du 28/05/16.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau Regard.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau Regard.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» nouveau supplement-non officiel?
» La drogue en Haiti, un phénomène nouveau !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Another Day :: Les rps terminés & abandonnés-
Sauter vers: