Partagez | 
 

 Barre-toi... Casse-toi je te dis !!

Aller en bas 
AuteurMessage
Jennyfer Definder
I believe I can touch the sky
I believe I can touch the sky
avatar

Messages : 165
Age : 25
Lien de ta fiche : http://another-day.forum-canada.com/t203-jennyfer-definder#1268

Fiche d'identité
• Pouvoir: Télékinésie

MessageSujet: Barre-toi... Casse-toi je te dis !!   Mer 14 Jan - 23:30


Fauve - Voyou

Suite de : ce rp

Alors comment vous expliquer le cours de cette journée. Je ne sais pas. J'avais trouvé un billet dans un magazine à la bibliothèque. Une chance, un signe, quelqu'un qui m'observe. Je m'en contre fiche si vous voulez tout savoir. Mais le plus important pour l'instant c'est qu'à toujours prendre ce que je pouvais trouver j'avais envie de me faire plaisir et peut importe le prix que ça coûterai. C'est ainsi que je voulais investir ma petite découverte. Et je ne veux pas savoir se que vous pouvez en penser. Bref, c'est ainsi que je m'étais retrouvé dans ce café et non pas dans un bar, c'est que il y a des petites trucs tout mignons à croquer. Oui dis comme cela tout de suite ça pourrait être détourner. Mais c'est vous les êtres pervertis je vous le rappelle.

J'avais reçu un cadeau à noël. Pourtant je ne pensais pas qu'il venait de mes parents c'était quelque chose d'assez étrange. Un courrier qui me disait d'en profiter, mis dans mon casier. Qui y avait eu accès ? C'était quoi cette connerie. Il y avait des instructions dessus. Une simple montre. Et c'est comme si elle était magique dans ce qui était expliqué. Qu'est ce que c'était que cette blague ? Je ne savais pas si j'y croyais. Bon peut importe, allons commander.

Je passais ma commande, et une fois servie je m'installais. Un chocolat, un gâteau. Je n'osais pas tout manger trop vite. Il fallait profiter. C'est pas quelque chose que je ne pouvais pas avoir souvent. Pourtant avant c'était bien différent. Je ressortis cette montre étrange. Elle n'était pas moche. Mais j'avais quelques appréhension. J'inspirais un bon coup, depuis quand j'étais devenue trouillarde. Et depuis quand je croyais au fantastique. La magie ça n'existe pas, sinon pourquoi ce monde serait si moche ? Je tournais les aiguilles :

Cette après midi où j'étais encore normale et où on faisait mes cookies préférés. La pâte à mélanger, puis attendre d'être attiré par l'odeur quand on s'est mis devant la télé en attendant que ça cuise. Parque non la pâte cru on a pas droit de se faire exploser le bide avec. On a essayer en cachette. Mais c'est jamais possible avec maman on faisait toujours tellement de cookies. Puis cette odeur qui te donne faim même si au début ce n'était pas le cas. Puis un zap

Au lycée où je testais déjà différents comportement et ce qu'un ami proche m'avait dit :
Tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint
Mais tu es l’un, et l’autre. Et tellement de choses encore
Tu es infiniment nombreux
Celle qui méprise, celle qui blesse, celle qui aime, celle qui cherche. Et tous les autres ensembles
Trompe-toi, sois imprudente, tout n’est pas fragile
N’attends rien que de toi, parce que tu es sacrée. Parce que tu es en vie
Parce que le plus important n’est pas ce que tu es, mais ce que tu as choisi d’être"


Et là retour à la réalité. Je n'ose pas vraiment y croire. J'ai envie de frapper, de cogner... Est ce que cette personne avait déjà tout compris. Et qu'est ce que j'avais envie d'être au final ? Je croyais que j'avais choisi d'être humaine. Mais ça n'avait pas marché ! Oui je perdais le contrôle et oui je savais que c'était dangereux. Je ne pourrais contrôler mon pouvoir...

Pourtant quelque chose d'étrange m'y aida : LUI. Ce mec un peu loufoque que j'avais rencontré dans les bois. Il me suivait ? Il m'avait vu. Et alors que je le fixais d'une manière plutôt agressive vu l'état d'esprit dans lequel j'étais une phrase me reviens à l'esprit :

« Et vous ? Ne cessez-vous jamais d’être irrespectueuse ? Je me suis excusé pour précédemment, cessez de m’accabler avec vos réflexion inutile. Je parle deux plombes aux inconnus si j’en ai envie. Et je vous rappelle que c’est vous qui m’êtes rentré dedans. Donc la madame elle va se calmer. Et de toute façon si t’es pas contente, fuit, fuit, si ça t’amuse de perdre ton temps et ta vie à fuir, fuit. Un jour, tu te rendras bien compte que pour être heureux, il faut cesser de se demander ce qu’on va fuir en se levant le matin. Mais peu importe. Tu ne dois même pas comprendre ce que je te dis. Tu dois être trop occupé à réfléchir à comment fuir plutôt qu’a m’écouter »

Oui c'est ce qu'il avait dit avant que je le laisse. Je reviendrais bien dessus s'il osait se mettre à ma table. J'étais d'humeur aujourd'hui à lui rentrer dedans. Il ne me faisait pas peur. Et j'étais peut être inconsciente de me comporter de la sorte.

[HRP]Dédicace oui ça donne faim^^[/HRP]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Barre-toi... Casse-toi je te dis !!   Dim 18 Jan - 1:33

Tapis dans le noir je n'attends plus grand chose
Je me noie dans ma prose sans pouvoir te dire au revoir
Entre toi et moi j'ai construis ma muraille
Juste avant de m'ouvrir le ventre comme un samouraï

Tous les jours c’est pareil, métro boulot dodo. Bon, y’a pas de boulot, et pas de métro ici, mais si on remplace le métro par marcher, et le boulot par les études. C’est la même merde. Et la rage ronge.
Cette journée-là n’avait pas été meilleurs que les autres, mais aujourd’hui c’était vendredi, et vendredi soir, c’est comme tous les autres soirs, mais en pire. Il observa sa penderie un instant et en sortie une petite boite en acajou avant de se vêtir. Il enfila sa chemise blanche et sa cravate rouge sang avant de mettre un pantalon crème et ses chaussures marron après avoir enfilé ses chaussettes « Eat Sleep Conquer Repeat ». Ainsi il alla rapidement se coiffer et enfila sa montre, qui à vue d’œil était archaïque. Il la remonta et alla chercher son canif ainsi que sa veste contenant déjà ses effets personnel.

Fin prêt, il passa le pallier de la porte et ferma derrière lui, avant de se diriger vers la ville une fois ses écouteurs intra-auriculaires dans les oreilles.


Wrong ♫


Il traversa lentement la ville, détruisant du regard à peu près tout ce qu’il croisait, tandis s’avançait vers son centre, chantonnant tandis qu’il se calmé au grès de ses pensées et surtout au gré de la musique qui passait. Il manqua de se friter durant le trajet et s’arrêté au premier café qui se présenta à lui, ne voulant pas perdre la vie aussi bêtement. Il était téméraire, mais pas stupide. Il observa la vendeuse un instant et balaya la pièce d’un regard, avant de se figer sur une personne.
Tien, elle était là elle ? Que diable foutait-elle ici, dans cette potin de ville de merde. Pourquoi diable, existait-elle ? Etait-ce permis de vivre, en était aussi inutile ? De toute façon, lui n’était pas mieux, et il le savait.

Il espéra qu’elle le remarque, car d’autres l’avait remarquait, l’albinos était singulier, il le savait, et il s’en délectait. De par sa seule génétique, il était différent. Et pour ça il endura mont et merveilles, mais les merveilles s’étaient envolées. D’un pas décidé et ferme, il vint s’assoir en face de la jeune fille et la fixa. Il se moquait de la déranger, à dire vrai, si elle avait parlé, ou soupirer, il ne l’aurait pas entendu. Mais finalement, il daigna retirer ses écouteurs, et se frotta les mains l’une contre l’autre, l’observant à sa dégustation. A dire vrai, il n’avait aucune raison de venir l’enquiquiner, mais aucune autre table n’était libre, et il n’avait nullement envie de repartir bredouille ou d’attendre. Il n’attendrait pas.

Il posa ses coudes sur la table et son menton sur les mains qu’il venait de croiser, observant son interlocutrice avec amusement, il se délectait de l’embarra ou la révolte qu’il venait de susciter chez elle. Pourquoi diable venait-il me faire chier ? Devait-elle se dire.

« Vous excuserez mon intrusion, mais quand je vous ai vue, je n’ai pu me retenir de venir vous faire perdre du temps. Vous êtes toute seule et je trouvais ça désolant. N’y voyez-la aucune offense, mais une jolie jeune fille comme vous ne devrez pas être seule. Par ailleurs, si vous attendez quelqu’un, je me ferais une joie de le défier, nous verrons lui et moi qui de nous deux défends le mieux votre honneur. Mais j’en oublie les bonnes manières, bon appétit. Moi c’est William. »

Revenir en haut Aller en bas
Jennyfer Definder
I believe I can touch the sky
I believe I can touch the sky
avatar

Messages : 165
Age : 25
Lien de ta fiche : http://another-day.forum-canada.com/t203-jennyfer-definder#1268

Fiche d'identité
• Pouvoir: Télékinésie

MessageSujet: Re: Barre-toi... Casse-toi je te dis !!   Ven 27 Mar - 15:12

[HRP]Bon, ce sera sans code, j'éditerai peut être un jour pour le mettre.[/HRP]

Je ne vais pas vous expliquer tout ce qu'il se passe dans ma tête car il faut avouer que c'est relativement brouillon. Que voulez vous que je vous dise. Je trouve ce personnage étrange. Mais après tout chaque personne est difficile à appréhendez. Chaque être possède un certain degré de complexité et requière beaucoup de patience pour être dévoilée.Je ne fais pas défaut de cette règle. Il m'a déjà jugé une fois sans me connaitre. Peut être qu'il voyait très juste et qu'il avait raison. Mais à quoi cela servait de me le remettre dans la figure. Cherchait il une quelconque réaction de ma part pour lui donner raison. Que je nuise à ma vie ou non c'était mon choix en quoi cela le regardait. Aujourd'hui il arrivait là avec ses grands sabots et se présentait vraiment sous un autre jour. Mais je n'étais pas d'humeur.

« Vous excuserez mon intrusion, mais quand je vous ai vue, je n’ai pu me retenir de venir vous faire perdre du temps. Vous êtes toute seule et je trouvais ça désolant. N’y voyez-la aucune offense, mais une jolie jeune fille comme vous ne devrez pas être seule. Par ailleurs, si vous attendez quelqu’un, je me ferais une joie de le défier, nous verrons lui et moi qui de nous deux défends le mieux votre honneur. Mais j’en oublie les bonnes manières, bon appétit. Moi c’est William. »


"Aujourd'hui vous jouer le chevalier gentleman pour tenter de m'attirer dans vos filets ?"

Ma question n'attendait pas vraiment de réponse. Elle n'était pas vraiment dite de façon agressive. Je ne suis tout de même pas une bête féroce. Elle était simplement dite sur un ton très froid. En même temps c'est un inconnu et je ne suis pas d'humeur alors ne me jetez pas la pierre. Ses intentions sont peut être pures et innocentes... Quoi que c'est un homme donc permettez moi d'en douter. Et peut importe. Je ne cherche pas à lui manquer de respect. Mais son histoire de défier la personne qui pourrait me rendre visite me parait pitoyable et datant des chevalier, et cette histoire de gars qui veut parler des bonnes manières alors qu'il aurait presque voulu me tuer à notre dernière rencontre. Je suis désolée mais ej trouve tout cela très incohérent et puis même je ne suis pas assez naïve pour faire abstraction du reste et entrer, marcher dans ce petit jeu. Alors peut importe le mal que cela crée dans ma vie pour l'instant je le vis plutôt bien, et j'emm*rde celui qui dira le contraire.

Je ne sais quoi vous raconter de plus je ne suis pas d'humeur et mange tranquillement tout ce que j'ai commander. Personne n'a idée de la valeur que ces petites choses insignifiantes ont pour moi. Et même si je ne désire pas la compagnie de ce william, je ne gâcherais pas ce que je n'ai que très rarement l'occasion d'avoir. C'est ainsi, en fait on est plus heureux quand on a rien... On se satisfait de peu de choses. Mais d'un autre côté on est quelque peut couper du monde car il est bien difficile de nous comprendre. M'enfin depuis quand j'ai besoin des autres pour vivre ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Barre-toi... Casse-toi je te dis !!   Ven 27 Mar - 17:59

[HRP] Un code, c'est quoi un code? n_n [/HRP]


Se contenter de rien, c’est bien pour les personnes sans ambitions ça. C’est fou, comment peut-on ne se contenter de rien alors qu’on pourrait tant avoir? Ne sentez-vous pas cette injustice profonde ?
Non, c’est des conneries ça, on n’est pas plus heureux quand on a rien, car tout ce que l’on veut on ne l’a pas. Ou sinon c’est qu’on a déjà tout ce que l’on veut, ou qu’on ne le veut pas encore… S’en est d’autant plus accablant. Donc soit on estime être un rebus d’humanité et l’on ne désire pas pas plus et l’on s’en contente. Soit on est un être humain normal et on éprouve un sentiment de désir quelconque, envers ce que l’on veut. Et là, la seulement, on peut se sentir vivre. Sentir la passion, la haine, cette envie qu’on a de tout broyer.
Je crois que le plus aberrant dans cette histoire, c’est quand on se dit "oui, mais je ne peux pas l’avoir." Non non, quand on veut, on peut. Bon ok, si on veut une personne, la difficulté d’obtention n’a rien a voir… La ça dépend seulement de jusqu’où vous pouvez renoncer à votre morale et votre humanité. Moi je m’en moque, je n’en ai pas.
 
Le chevalier gentleman… A dire vrai, c’était surtout une excuse pour casser du crâne, mais, il est vrai que j’ai un sens singulier du romantisme ou de la vision d’un couple. J’assume être macho sur les bords. Mais, juste les bords. Apres, je vous laisserais constater la largeur de ces bordures.
 
Il sourit à sa question, elle le piquait déjà, lui qui avait commencé par s’excuser, lui qui pour une fois, ne l’accabler pas. Il retira ses coudes de la table et se mit a ranger ses écouteur dans le col de sa chemise, articulant après s’être gratter l’oreille
« Jouer ? Qui vous dit que je joue ? Peut-être suis-je un gentleman, quand je n’essaye pas d’heurter la santé physique de quelqu’un. Néanmoins. Non, je n’ai pas pour intention de vous attirer dans mes filets. Je ne crois pas à ça, les gens ne se laisse pas attirer dans les filets, ils y sautent d’eux même. Et puis ils se débattent pour que vous le remarquiez, quand cela n’est pas fait avant. Par ailleurs, navré de vous décevoir mais mon cœur est pris par d’autres crimes, il est pris par amour pour elle, et si deux tours manquent a New York, mon amour, elle, elle manque à moi. »
 
Il laissa son intense regard de braise s’éteindre tandis qu’il finissait sa phrase, et se gratta la joue, lentement, détournant les yeux avant de reprendre
« Je dois avouer, que je ne sais pas pourquoi je suis ici, j’avais juste envie d’être quelque part... »
Il se lécha les lèvres et lui ôta de sa portée une des viennoiseries qu’elle avait commandé, goutant avant de lui rendre lorsque la serveuse venait à sa rencontre pour prendre sa commande.
« Ah, je vous attendais. Je prendrais un… un truc la, que je viens de gouter. Et, une part de tarte à la framboise, et une part de tarte au citron. »
 
Il laissa la serveuse s’en aller et se retourna vers la jeune fille, l’observant tendrement alors qu’il avait visiblement repris du poil de la bête.

« Oui, le gâteau est pour vous, je ne suis pas un voleur, mais j’emprunte souvent. Et comme je ne vous sais pas violente, je me permets mont et merveilles. Quoi que même si vous étiez violente… ça ne me dérangerais pas. Au contraire je pense, je pense que je pourrais trouver ça… excitant. »
Revenir en haut Aller en bas
Jennyfer Definder
I believe I can touch the sky
I believe I can touch the sky
avatar

Messages : 165
Age : 25
Lien de ta fiche : http://another-day.forum-canada.com/t203-jennyfer-definder#1268

Fiche d'identité
• Pouvoir: Télékinésie

MessageSujet: Re: Barre-toi... Casse-toi je te dis !!   Ven 27 Mar - 19:32

L'amour n'existe pas. Chez lui, quelle foutaise, il essaie de se convaincre qu'il a un coeur de pierre. Bah grand bien lui fasse, mais je suis persuadée qu'il se ment à lui même. Non je ne me dévoue pas pour lui montrer vous m'avez prise pour qui ? Je ne suis pas des ses bêtes là qui se laissent apprivoisées. Pourtant je sais que nous avons un points commun. Mais c'est pas parce que deux monstres se rencontre qu'ils doivent s'entendre, qu'ils ne sont pas dangereux l'un pour l'autre. Quoi j'en oublis les bonnes manières à ne pas juger sans connaitre. Mais avouez qu'il est bizarre, je sais pas comme si on ne pouvait pas lui faire confiance. Pourquoi me direz vous ?

Je vais vous expliquer cela clairement. Il est trop dans regarde je suis un bon garçon. Mais ne vous rappelez vous pas comment il s'est comporté lors de notre première rencontre. Une erreur un coup de sang de passage ? Mais peut importe cela voudra bien vous prouvez qu'il peut s'emporter. Qu'il vaut mieux s'en tenir éloigné. Je sais bien qu'il peut rester doux tout le temps et ne se comporter comme ça qu'avec des étrangers. Mais je n'en ai pas la preuve. Et ne me dites pas que je ne la cherche pas cette pu*ain de preuve. A trop vouloir vivre dans un monde où tout le monde il est beau tout le monde il est gentil, vous finirez dans une cave torturés et violés. Quoi je suis pas tendre, mais ouvrez les yeux...

Bref, au lieu d'essayer de débattre sur ce curieux personnage, je vais en revenir à la situation initiale. Il a touché à MON gâteau. Je n'ai pas pu m'empêcher de serrer les dents et de suivre le gâteau du regard jusqu'à sa bouche. Ouai je passe peut être pour une mort la faim. Mais je vous em*erde. Juste avant il m'expliquait qu'il ne savait pas pourquoi il était ici, juste qu'il avait envie d'être quelque part. Et je n'en comprenais pas le sens. Enfin le sens qu'il voulait y mettre.

Il passa commande et ajouta que le gâteau était pour moi. Que je n'étais pas violente... Ou que même si je l'étais ça l'exciterait. Drôle de personnage ou juste stéréotype de l'homme chien ? Bref c'était peut être à mon tour de me présenter, même si je n'étais pas douce avec lui...

"Vous pouvez m'appelez Jenny, pour ce qui est du caractère de violence je sais juste vivre en société."

Non je n'étais pas une brute, je ne prétendais pas l'être, mais j'avais longtemps vécu toute seule. Je m'étais débrouillée dans les rues, j'avais du trouver ma nourriture et ne pas me faire remarquer. Je n'étais pas cette fille princesse toute soignée qui ne sait pas se défendre. Après je ne prétends pas avoir la force d'un homme bien évidemment


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Barre-toi... Casse-toi je te dis !!   Ven 27 Mar - 20:37

William avait vu ses dents se serrer, son regard se durcir, il l’avait vue, la haine. Pour un simple gâteau. Un simple gâteau oui, mais SON gâteau. Voilà qui lui paraissaient intéressant, jubilatoire. Elle éprouve plus de sentiment à l’égard d’un gâteau que face à sa mort prochaine. Ou peut-être se sentait-elle intouchable la fois dernière ?..
Il reposa sa vilaine main sur son gâteau et lui vola une fois de plus, profitant du fait qu’elle ne l’a pas mis à couvert pour s’en emparer, le mettant en premier lieu hors de sa portée.
« Vivre en société… Tu veux dire, dire bonjour à quelqu’un et lui cracher dans le dos juste après ? On a le droit de s’insulter comme pas possible, mais attention, on ne peut pas frapper autrui. Comme si les ne blessaient pas… C’est des conneries tout ça. »
 
Il s’affala sur la banquette, adoptant une posture nonchalante tandis qu’il écartait les cuisses et posait les mains sur la banquette, dont celle tenant le cookie. Il posa sa nuque contre le dossier, laissant peser sa tête pendant qu’il arborait un air pensif.
 
« Jenny… C’est un diminutif ? Et puis, une fille violente de toute manière, c’est généralement mal vue. »
 
La jeune fille le laissait perplexe, il ne savait plus quoi faire d’elle, ou plutôt ce qu’il voulait en faire. Désormais elle le troublait, il n’arrivait plus à choisir, si il voulait la piquer ou non, ce qui, par déduction, induisait que non. Et c’était cela qu’il ne comprenait pas. Pourquoi soudainement ne voulait-il plus la chercher, l’embêter, lui rendre la vie dur. Etait-ce la faute à son joli minois et sa chevelure blonde ? Non, il comprenait. Elle lui avait fait penser à celle dont il ne fallait pas. Il pensait qu’après la serveuse ça irait mieux, mais non, pas vraiment.
Il détourna le regard, serrant un poing en essayant de se faire violence, non, ne pas y penser, surtout, ne pas y penser. Elle n’existe plus. Elle ne doit plus exister. William ferma les yeux et inspira profondément, expirant lentement, tentant en vain de se calmer. Vite, pensez à autre chose, choisir un sujet de discussion.
 
« Pourquoi êtes-vous ici, et pas dans un salon de thé divers ? Je veux dire, un autre que celui-ci. »
 

La serveuse l’arracha de ses pensées, le forçant à ouvrir les yeux alors qu’elle posait ses pâtisseries et le gâteau sur la table. Etrangement, il avait perdu l’appétit. La haine, lentement, elle allait se faire sentir, pas encore, peut-être dans une demi-heure, une heure, mais elle allait s’installer. Par sa faute. Son être même allait commencer à le révolter, lui rappelant encore, et encore, et encore, ce qu’il n’avait pas. Ce qu’il n’avait plus. Ce qu’il ne s’était jamais pardonné d’avoir perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Barre-toi... Casse-toi je te dis !!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Barre-toi... Casse-toi je te dis !!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit probleme :O (barre xp)
» Barre d'xp par Giganymous
» Garage des rues : véritable casse-tête !
» barre plave passager D25 ou D30
» Un casse pour deux [PV Ishii]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Another Day :: Les rps terminés & abandonnés-
Sauter vers: