Partagez | 
 

 Jonglerie | Samael

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Jonglerie | Samael   Jeu 26 Juin - 19:03

Le soleil se levait, la pièce sombre fut rapidement envahie par la lumière blanche. Cette lumière déclencha un grognement de la part de l'occupante des lieux. Pourquoi le soleil arrivait si tôt ces temps-ci ? Tout pour mettre Pandore de mauvaise humeur dès la premier seconde de la journée. Les autres allaient encore être ravis ! La demoiselle serait encore une fois exécrable avec les gens qui l'entourent. Qu'importe, peut être qu'elle réussirait à se calmer durant la journée. La démone extirpa une main de la couette, puis celle-ci envoya le couverture voler à travers la pièce. La silhouette fine de la brune s'étira, avec la nonchalance d'un chat. Après avoir baillé, tenté de se rendormir, s'être tournée et retournée sur son matelas, la démone décida de se lever. Elle n'arriverait donc pas à une seule grasse matinée en cette période de congé. Pandore s'étira une nouvelle fois, plus longuement, une fois debout. Sans prendre la peine de refaire le lit... Plus que défait, la brune se dirigea vers la penderie, prit un chemisier noir à épaulettes, un slim noir également, et des escarpins de la même couleur, encore. Après une douche rapide, elle s'habilla, et sortit dehors. Il faisait encore frais, en même temps il n'était pas si tard... Après s'être "acclimatée" la jeune femme soupira, où aller ? Que faire ? Elle s'ennuyait déjà. Rien à faire, ou plutôt, rien à sa hauteur. Parce que Pandore ne s'abaissait pas à des sottises comme la marelle, ou ces... Gamineries. Alors, pour une fois, la démone sortit de l'enceinte de l'Académie. Pour une fois elle allait parcourir un peu de chemin à l'extérieur. Parcourir un petit bout de cette île. Pas trop loin non plus, les talons ne sont pas fais pour la randonnée, et puis, elle n'avait surement pas toute la journée à perdre à se ruiner les chevilles en marchant. Après quelques minutes donc, elle arriva à la sortie de l'académie, passant le portail, elle inspira doucement, et se mit en marche. Elle regarda les paysages défiler au rythme de ses pas, jusqu'à tomber sur une place couverte de pétales roses. Elle leva les yeux. Un magnifique sakura trônait au milieu d'une sorte de place. La démone était stupéfaite. Pour une fois, elle appréciait quelque chose de simple. Simple mais tellement stupéfiant. La démone retrouva son calme en quelques instants. Le peu de temps qu'il lui fallait pour être hypnotisée par la voltige des pétales roses. En plus, les fleurs sentaient bon. La seule chose qui clochait, c'était ce cliquetis métallique qui résonnait depuis quelques instants. Pandore tourna la tête à gauche, puis à droite, lentement, tout en cherchant l'origine du bruit qui avait suffit à la mettre légèrement sur les nerfs, légèrement, c'est déjà ça. Ses yeux écarlates se posèrent sur un gars, de loin elle ne pouvait pas dire plus qu'affirmer sa masculinité, jonglant avec... Sept épées ? Rien que ça. La jeune démone se retint de prononcer tout haut ce qu'elle pensa tout bas.
*Y'a un cirque ici ? On va encore être emmerdé, même sur l'île, j'y crois pas...*
Pandore soupira, se rapprochant pour au moins distinguer le type. Elle se posa devant lui, de profil, regardant sa jonglerie distraitement. Les gens trouvaient décidément n'importe quoi pour s'occuper...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Jonglerie | Samael   Sam 28 Juin - 9:26

Mon arrivée dans cette ville, cette contrée ne s'était pas faite sans une petite boule au cœur. Je ne me souvenais plus exactement de la véritable raison de mon arrivée ici. Tout comme je ne me souviens plus pourquoi je suis affublé de ces épées. Je ne me souviens que d'être un démon, chassé par les êtres humains, obligé de me cacher dans les forêts, les grottes, vivre en ermite, pour éviter d'être chassé et tué par des fanatiques d'un dieu complètement fous. Et je ne parle pas du dieu ! Alors que le soleil m'enveloppait de sa chaleur, d'un simple bond, je sortais de mon lit, arriver en été avait ses avantages. Bien que n'étant pas un élève, je pouvais facilement faire de nouvelle connaissance. Bien que je doute que quiconque souhaite faire ma connaissance pour le moment... Enfin, après avoir prit ma douche, m'être habillé d'une tenue plus que formelle, ma chemise bleue, mon jean noir, mes chaussures de skate noires, je commençais à errer dans les environs, à chercher une activité à faire. Cependant, je n'en trouvais pas la moindre.

Mes pas me menèrent vers un magnifique parc. Un parc à cerisiers, chacune des pétales des arbres virevoltaient au rythme des petites bises qui venaient caresser mes joues ... Un tel endroit devrait presque être sacré. C'était avec un immense sourire que j'observais chacun des recoins de cet endroit. Mais l'observation et la contemplation terminée, l'idée de faire quelque chose n'était toujours pas venue. Une petite moue accompagnée d'un soupir déçu arborait mon visage tandis que, pour m'occuper, comme j'avais l'habitude de le faire, je faisais apparaître mon épée, énorme, lourde, si j'étais effectivement le seul à pouvoir l'utiliser, car en tant que véritable propriétaire, son poids énorme n'est rien pour moi, le sol devait vraiment souffrir à chaque fois qu'elle se présentait dans notre monde. Me tenant debout sur le manche de mon épée, j'avais envie de la séparer avec style, ainsi, debout sur le pommeau du manche, n'importe qui pouvait me confondre avec un personnage de Shonen et il fallait l'avouer, c'était la méga classe !

D'un coup de talon sur le pommeau, mon arme disparue dans un nuage noir de diverses couleurs sombres, comme celles de l'arc-en-ciel, mais plus sombres. Autour de moi, sept épées, de formes et de tailles diverses venaient d'apparaître autour de moi. Me saisissant de chacune d'entre elles, la plus grande difficulté était de les tenir dans mes mains. Bien que je pusse parfaitement manier plus de quatre épées à la fois, en tenir sept d'un coup était une tâche difficile... Alors pour m'aider, j'en posais quatre sur le sol, facilement accessible d'un coup de pied sur le manche pour les amener dans la folle ronde que leurs sœurs allaient effectuer. Ronde qui débutait déjà... Petit à petit, je rajoutais une autre épée, enfin, lorsque la septième était rentrée dans le cercle, mon nez me titillait. Non pas pour éternuer, mais plutôt pour une odeur.. Familière dans un sens. Pas un parfum, pas une odeur corporelle particulière, c'était plutôt... Une odeur de démon comme moi. Pas très loin. Je n'ai pas le nez affuté, bien au contraire, mais cette odeur m'attirait. D'un autre côté, j'étais un peu trop occupé à jongler pour pouvoir aller voir qui c'était. Relâcher mes épées maintenant n'aurait aucune conséquence, mais pour une fois que j'ai une occupation... Et puis, je la vis. C'était une jeune femme aux cheveux noirs comme l'encre, comme les ténèbres. Des yeux rouges comme le sang ou le feu, c'est selon.. Qui semblait exaspérée par ce que je faisais. Puisque j'avais trouvé quelqu'un... Non... Puisque quelqu'un m'a trouvé, je cessais mon activité, chacune des épées tomba un peu partout autour de lui de manière presque brutale sur le sol, se plantant systématiquement dans celui-ci. Une seule lame, Colère tombait juste derrière moi, frôlant presque ma chemise. La plus "prudente" d'entre elles qui était toujours prête à être utilisée pour me protéger. Si la colère était une femme, elle serait follement amoureuse et protectrice... Une mère. Dans un grand sourire chaleureux, je penchais légèrement la tête sur le côté, faisant un signe de la main.


"Hello ! Désolé si ma petite occupation a dérangé ta promenade... Je ne voulais pas. Je m'appelle Samael Clavem et toi ? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Jonglerie | Samael   Mar 1 Juil - 10:47

La brune le fixa un long moment, à jongler, à faire mumuse avec ses lames. Bon, elle ne pouvait rien contre le fait qu'il soit doué dans l'art du cirque... Assez pour jongler avec sept lames différentes. La démone soupira légèrement, pourquoi pas. S'il n'avait rien d'autre à faire ! En fait, cela leur faisait un point commun, rien à faire, on s'occupe comme on peut. Un rictus bien éphémère se dessina sur les lèvres de Pandore. Un détail parvint aux narines de celle-ci. Une odeur de souffre. Un démon également ? Bon, c'est vrai que les anges et autres ne se baladent pas vraiment avec un épée divisible en sept autres... Seul un démon pouvait posséder une arme de choix comme celle-là. Un sourire un tantinet plus long étira les lèvres de la brune. Elle le regarda encore jusqu'à ce qu'il "détecte" sa présence. Évidemment, elle aussi avait une odeur laissant filtrer ses origines. Elle laissa ses prunelles écarlates croiser celles, turquoise, du démon. Au même moment, chacune de ses épées tomba autour de lui. Le sol se trouva transpercé par chaque lame. Le plus impressionnant fut la violence du choc qui, pourtant, n'aurait du laisser entendre qu'un simple cliquetis, comme lorsqu'il jonglait avec ses épées. L'une d'elle attira l'attention de la jeune femme. Malgré sa trajectoire, elle frôla son possesseur de près, à quelques centimètres de son dos. La démone ne put retenir un rictus plus franc. Les lames avaient chacune un particularité n'est-ce pas ? Intéressant. Elle n'avait jamais vraiment eut l'occasion de rencontrer l'un des "siens", et encore moins les armes que ceux-ci utilisent. Pandore en profiterait pour apprendre un maximum, du moins elle l'espérait. Sa nature n'était pas vraiment amicale, mais elle tenterait de faire un effort, aussi minime soit-il, pour arracher une information à ce démon...

"Hello ! Désolé si ma petite occupation a dérangé ta promenade... Je ne voulais pas. Je m'appelle Samael Clavem et toi ? "

Un instant. Elle était habituée au sale caractère de ses parents, enfin avait été. Jamais elle n'aurait pensé avoir affaire à un... Pacifique ? Nous dirons cela comme ça. Un sourcil s'éleva sous l'effet de surprise. Bon, au moins elle pourrait surement obtenir des informations, avec une personne possédant ce type de caractère. Pourquoi pas ? La démone ricana intérieurement. Comment pouvait-il "ne pas vouloir", il ne la connaissait pas, il ne savait pas qu'elle viendrait -ou alors elle avait un medium en face d'elle- et par dessus tout, s'il avait choisit de faire cela, il ne devait pas franchement s'embêter par les gens autour de lui... Bref, elle ne le comprenait pas. Mais tant pis, s'il voulait parler gentiment elle parlerait, mais pas trop, telle était la personnalité de Pandore.

♠Je ne vois pas pourquoi tu t'excuses... Pour ma part je m'appelle Pandore.

*comme la boîte*
ajouta-t-elle intérieurement.

C'est vrai que cette vision des choses avait été jusque là véridique. Son enfance, la guerre, et maintenant une sorte d'exil pour trouver la paix... Elle soupira, oui, tout ça n'avait pas été de tout repos jusqu'à présent. Et ce présent était maintenant ennuyant, mais la démone n'avait pas à se plaindre, elle mangeait, dormait... Et étudiait, accessoirement. En parlant d'études, elle ne l'avait jamais vu à l'académie. Peut-être ne l'avait-elle tout simplement jamais croisé, mais tout de même ! Surement un habitant des alentours. Qu'importe. La jeune femme voulait tout de même connaître la réponse à cette question, tant pis s'il trouvait cela trop direct. Après tout, une créature des enfers n'avait-elle pas le droit à son taux d'honnêteté ? Un rire intérieur à nouveau.


♠Je ne t'ai jamais vu à l'académie, tu vis autre part sur l'île ?


Bon, voilà qui était fait. La démone se rapprocha pour se planter face à lui, à un mètre et quelques poussières, tout de même. Elle accrocha ses doigts à la ceinture de son slim, attendant une réponse comme une autre. Elle voulait juste qu'il lui réponde, affirmativement, ou non.


Dernière édition par Pandore Ornaï le Dim 3 Aoû - 13:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Jonglerie | Samael   Dim 3 Aoû - 11:18

Pandore.. Un nom nom assez original. Il fallait l'avouer, il était rare de croiser un nom comme celui-ci. Je ne me souviens plus vraiment quand, mais je l'ai croisé à un moment de ma vie.. Était-ce elle? Non, impossible..enfin je ne m'en souviens pas.. et pour être honnête, je n'étais pas si curieux que ça . Elle se demandait pourquoi je m'excusais, à dire vrai c'était par pure politesse j'avais cette habitude et je l'ai toujours aujourd'hui. Bien des choses m'étaient difficiles, notamment m'intégrer. Je gardais une profonde cicatrice de ma vie chez les humains, aussi doux et gentil étais-je, je n'offrais plus ma confiance aussi facilement qu'autre, au contraire, je dirais même qu'elle n'était plus donnée du tout. Mais il y avait quelque chose dans l'odeur de cette femme qui m'apaisait , me calmait. C'était une odeur familière, comme si elle était ma sœur. Ma cousine, enfin ma famille, tout en étant pas de mon sang, c'est une chose incroyable . Elle devait être de la même race que moi, les humains n'ont pas cette odeur en général.

Ainsi elle se nommait Pandore, je suppose que beaucoup de gens lui ont déjà fait la remarque de la boîte de Pandore issue des histoires de la Grèce antique. Pas la peine que j'en rajoute une couche, j'arborais mon sourire d'ange habituel, m'inclinant légèrement, à la manière des lords de l'ancien temps, pour lui montrer que j'étais enchanté de la connaître. Me redressant, je regardait la demoiselle se rapprocher, après m'avoir poser une question. Si j'étais à l'académie ou si je vivais quelque part sur l'île. Et cela me faisait pensé que je n'avais pas de logements. Du moins pas encore, il était en cours d'acquisition ou de création. Me grattant légèrement la tête mon sourire restait toujours planté sur mon visage.

"Oh et bien oui je viens d'arriver ici ! Je suis un peu perdu mais, comme je voyais les très beaux cerisiers au loin je suis venu ici, dans l'espoir de ne déranger personne. "

Là dessus, je pense que c'est un échec complet. A y repenser, je soupirais, les bras ballant pendant que mon regard se retournait vers mes épées qui, d'un claquement de doigts se réunirent toutes en une seule et même épée, énorme que je rangeais dans mon dos avec un sourire satisfait. Puis je me retournais vers Pandore , toujours aussi souriant.

"Et toi, tu es ici depuis longtemps? "


Elle était sur cette île depuis plus longtemps que moi mais, si ça se trouve, elle était arrivée il y a moins d'un an. Et puis cela nous faisait un sujet de discussion à tous deux. Ce qui n'était pas négligeable surtout que je n'étais pas du genre très bavard..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Jonglerie | Samael   Dim 3 Aoû - 13:43

La démone fixa un instant le blond. Il semblait vraiment désorienté malgré le fait qu'il savait se repérer à peu près sur l'île. L'odeur de souffre se mêlait à celles des cerisiers. Elle ne pouvait qu'en être sûre. Ils étaient tous deux ce qu'elle s'amusait à appeler bête à corne. Parce que oui, la plupart de ses confrères et consœurs possédaient, Pandore incluse, de longues cornes en haut du crâne. Elle n'était pas assez curieuse pour lui demander si, comme elle, il en possédait sous ce que l'on pouvait appeler "vraie forme". Une chose était sûre, savoir qu'elle n'était pas la seule de son espèce à s'être réfugiée ici, apaisait les mœurs de la brune. Elle avait beau être distante, froide et tout ce qui s'en suit, se savoir entourée était comme un anesthésiant, un calmant qui lui faisait tomber les épaules et décontracter les muscles. Oui, elle retrouva une humeur potable pour une fois. Peut être qu'elle saurait la conserver le temps d'une conversation. A voir.
Le supposé démon avait un sourire presque béa calqué sur le visage. La brune manqua de lui faire remarquer, mais pour une fois, elle se retint. Si elle pouvait garder une amitié, aussi pauvre soit-elle, pourquoi pas ? Autant faire quelques efforts, non ? La démone se surprit à esquisser un rictus proche du sourire. Ce n'était pas encore une banane éclatante et pleine de dents, mais cela commençait à prendre quelques formes, quelques courbes vers le haut, plutôt que le menton. Il lui répondit avec le même sourire enfantin -ou presque- sur le visage, l'air un peu gêné, enfin à ce qu'elle voyait.
"Oh et bien oui je viens d'arriver ici ! Je suis un peu perdu mais, comme je voyais les très beaux cerisiers au loin je suis venu ici, dans l'espoir de ne déranger personne. "
Soupçons confirmés. Il venait tout juste d'arriver, et c'était la première fois qu'elle le croisait. Ou peut être pas, mais dans le doute, elle resterait sur "première". Dans le monde humain, elle n'avait jamais fait attention, peut être l'avait-elle croisé dans la rue, et la majorité odorante avait caché la présence d'un autre démon. Qu'importe ! Il ne fallait plus penser au passé. De toute façon, ici, les odeurs se distinguaient les unes des autres. Les démons sentaient le souffre, ou le feu. Les anges avait une odeur douce, et particulièrement enivrante, les esprits, eux, n'avait pas d'odeur particulière, si ce n'est pas d'odeur du tout, en même temps... Les hybrides possédaient l'odeur de leur partie animale, les zombies, c'était une odeur un peu plus dérangeante, cadavérique. Les androïdes eux, possédaient une odeur métallique, tout simplement. Passons.
Son interlocuteur détourna les yeux pour fixer ses sept lames. Sept ? Cela devait être encombrant, tout de même... Puis, en suivant le regard du blond, Pandore eut une surprise visuelle. En un clin d'oeil, chaque lame fusionna avec les autres. Pour finir, une seule et énorme lame, toute aussi encombrante que sept, mais il n'y en avait qu'une à transporter. Le démon, elle pouvait en être sûre, la plaça dans son dos avec une facilité déconcertante... La brune ne retint pas le sifflement d'admiration par rapport à la lame. Elle contourna Samael pour aller effleurer l'épée. Elle était immense ! Elle se retint de charrier son propriétaire avec l'anecdote des grandes épées, même si l'envie y était. Elle n'allait tout de même pas vexer le premier à lui adresser la parole sans souci ! Parce que oui, à l'académie, tous l'évitaient, et elle les évitait tous, de toute façon.
♣ Alors ça c'est de la lame !
Il lui avait posé une question avant qu'elle ne se mouvait, aïe, elle l'avait complètement ignorer. Après avoir contemplé l'acier de son arme, elle termina son tour pour revenir face à lui. Elle passa une main dans ses cheveux, assez gênée -c'était bien la première fois- de l'avoir "oublié" ainsi. Elle sourit bêtement, répondant avec un peu de retard.
♦ En fait, ca ne fait pas tellement longtemps, mais j'ai l'impression que j'y suis depuis plus que toi, en tous cas.
Elle le fixa un instant, ne pouvant s'empêcher de se souvenir des sept lames initiales. A quoi le tout pouvait bien correspondre... Elle croisa les bras, tentant d'obtenir la réponse, qu'est-ce qui marchait par sept bon sang ? Elle releva ses yeux écarlates pour les poser dans le bleu des siens, avant de reprendre :
♣ Dis moi, les lames qui se sont rassemblées, elles correspondent à quelque chose ? C'est un pouvoir ?
Elle se surprit à poser autant de question en une seule phrase. Tant pis ! Pour une fois qu'elle était d'une humeur à peu près correcte, elle n'allait pas se brider !
Revenir en haut Aller en bas
Hugo 'Ugh' Weiss
Petit Panda & Admin
Petit Panda & Admin
avatar

Messages : 332
Age : 22

Fiche d'identité
• Pouvoir: Mémoire Photographique

MessageSujet: Re: Jonglerie | Samael   Dim 29 Mai - 0:44

Rp Abandonné & Archivé en date du 28/05/16.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jonglerie | Samael   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jonglerie | Samael
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Convention nationale de JONGLERIE
» Divainess Do'Sey, l'Alexiel.
» Ca te dit d'venir à la maison? [PV Samael]
» Samaël
» Errare humanum est [Samaël, Théo & Théodore Cromwell]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Another Day :: Les rps terminés & abandonnés-
Sauter vers: